Estanh Restanca

16

Pontet de Rius | Restanca | Raspes de Rius | Barranc de Rius | Pontet de Rius

Données techniques

Difficulté: Difficile

Type: Randonnée

Distance: 5,5 km

Temps: 3h

Dénivelé: 440m

Description

Dans le village d’Arties commence la Vallée de Valarties. Ses vertes prairies contrastent avec les forêts de conifères et l’imposant Tuc de Montardo. L’itinéraire est un début à la randonnée de haute montagne entre les cimes escarpées, les rocailles et les lacs. C’est une partie du chemin pour monter au Montardo. On peut observer les forêts de sapin et de pin noir parsemé de quelque sorbier des oiseleurs et de sureau rouge. On remarque aussi des plantes comme le rhododendron, qui possède des fleurs roses au début de l’été, et les myrtilles et les framboises comme fruit préférés des animaux. Dans la forêt abonde la faune comme le sanglier, le chevreuil, le renard et la martre. A part, à plus haute altitude le plus nombreux c’est le chamois , en compétition avec les marmottes et, en plus petite quantité, les hermines.

Parcours détaillé:

On commence au Pontet de Rius, après la cabane on tourne à gauche en suivant les marques du GR-211. On monte par un sentier irrégulier mais défini qui serpente une fôret épaisse de pins et de sapins. Après la montée il y a une déviation. On tourne à droite et on prend de l’altitude progressivement. Le barrage se divise quand la fôret devient plus caire et, enfin, on arrive au Lac de Restanca. Le refuge de Restanca est de l’autre côté du barrage. Derrière le refuge on trouve le terrain escarpé d’Agulhes deth Montardo. L’itinéraire continu sans traverser le barrage, le GR-211 à droite monte sur un coteau. Le sentier suit la base du Tossal de Mar. Il y a une descente d’une centaine de mètres pour arrive à une petite vallée où on peut voir le point de départ. On remonte une rocaille toujours en suivant les marques de GR et on fait un détour par les Raspes de Rius. Ici où le chemin se rapproche le plus de la rivière on laisse le GR, pour aller chercher à droite le cours d’eau de Rius. On passe la rivière par-desparfois bien marqué, certains sont camouflés par l’herbe ou les fleurs, en descendant la Vallée de Rius. En passant la cabane de Rius les bornes sont plus visibles et nous mènent finalement au point de départ.

Recommandations:

Arriver jusqu’au lac de Mar o au Lac du Cap derh Pòrt. Se renseigner auprès des gardiens du refuge avant d’entreprendre ces excursions.

Curiosités:

Les restes de bâtiments ou tunnels que l’on trouve sont des chantiers commencés dans les années 40 pour rassembler l’eau de la centrale hydroélectrique de Valarties. Un chantier au dimension spectaculaire avec des barrages et 19 km de tunnels et galeries qui communiquent les lacs du bassin de Valarties, de Colomèrs et Saboredo. Le rhododendron (rhododendron ferrugineum) produit des formes irrégulières de couleur jaune qui s’appelle “galles”. Ce sont somme des tuméfactions provoqués par des insectes l’attaque. L'”huile de marmotte” c’est les “galles” de rhododendron macérées dans l’huile d’olive. C’est un anti-inflammatoire et un remède contre les rhumatismes. Le chamois ou Isard est l’un des mammifères le plus caractéristique du Val d’Aran. Il vit en altitude entre 1000 et 3000 mètres. En hiver il descend jusqu’à la limite supérieure de la fôret et en été il monte afin de chercher les pâturages plus tendres et les glaciers enneigés.