• fr
    • en
    • es
    • ca

Crèma deth Haro de Les

Maison » Events » Crèma deth Haro de Les

More

23 juin, 2018 8:00

Google_Translate_logo-FR

Le rituel se déroule dans Plaça deth Haro, où environ 10 heures, le cortège atteint au rythme de danses traditionnelles des Corbilhuèrs de Les. Après la bénédiction et l’éclairage du haro par le prêtre local, on procède à la combustion des halhes, une sorte de torches faite d’écorce de cerisier pour faire la simulation de la lutte pour purifier et brûler les mauvais esprits. La cérémonie se termine avec une danse autour du haro, tandis que sur la place est servi le “vin Caud” vin chaud avec le sucre, le rhum et des fruits avec de la traditionnelle coca de Sant Joan.

Quelques jours plus tard, le 29 Juin, pendant la fête de San Pedro, a lieu la “quilha deth Haro”, la planté du neuf Haro. Les jeunes mariés sont honorés de faire la distinction avec une couronne, rite pour demander de la fertilité. Cet arbre préside l’ancienne place pendant un an, jusqu’à la prochaine nuit de San Juan.

De même, le deuxième samedi de mai, la ville célèbre la “Shasclada” moment magique lorsque l’arbre devient sacré. Il convient de noter que la levée du haro est réalisée avec la même technique utilisée par homme primitif pour redresser menhirs.

Télechargez le Programme de la Crèma deth Haro de Les

Origine et évolution du rituel

E_19770bDepuis les temps anciens, lorsque le solstice d’été arrive, dans les Pyrénées ont eu lieu quatre rites très répandues: le feu purificateur à travers les halhes et les haros; prendre la rosée, l’eau de ce soir pour ses vertus miraculeuses; recueillir les plantes qui ont reçu la rosée et qui ont acquéri également des propriétés de guérison, et de jouer à se cacher pendant une nuit où la femme était égale à l’homme et avait tout permis.

Le rite du feu, qui a ses débuts en la cérémonie païenne faite en l’honneur du Dieu Soleil, -appelé Abelio dans le Val d’Aran et Cominges- finalement rejoint la tradition chrétienne et dans certaines localités a resté jusqu’à à ce jour. Elle implique brûler les haros pendant la nuit la plus courte de l’année et avec le feu est mis en scène le cycle de changement dans l’année solaire, lorsque la baisse de la journée commence. Dans Les et Arties, on appelle ces arbres de 12m de haut Haros.

Avec ce rituel de purification on poursuivait brûler les mauvais esprits -dans le Val d’Aran on les appelle “erulets” – et tout ce qui apporte la misère et de la maladie aux humains et aux animaux. Une partie du charbon et de cendres est laissée aux maisons et les écuries pour épargner le mal, et une autre dans les champs de demander pour de bonnes récoltes.

En décembre de 2015 le Comité intergouvernemental de l’UNESCO avait déclaré les Hèstes der Huec des Pyrenées patrimoine immatériel de l’humanité. Cette déclaration comprend 63 fêtes du feu organisées pendant le solstice d’été dans les Pyrénées, dont la crèma deth Haro de Les i la crèma deth Taro d’Arties dans la Val d’Aran sont inclus.

Les commentaires sont fermés.

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información. ACEPTAR

Aviso de cookies